13. Comment mettre en place une économie qui permette une répartition paritaire du temps entre travail, formation et loisirs ?

Home / / 13. Comment mettre en place une économie qui permette une répartition paritaire du temps entre travail, formation et loisirs ?
Description

PROBLÉMATIQUE

Il est désormais reconnu que les activités humaines – caractérisées par ses formes économiques actuelles – sont à l’origine du changement climatique et de ses lourdes conséquences.
Afin d’atteindre les objectifs d’une limitation voire d’une atténuation de l’évolution du climat, les équilibres et formes de redistribution doivent être repensés, réinventés. Il n’y a jamais eu autant de ressources, et pourtant tant de manques, de distorsions (richesses et activités à la hausse, mais chômage et précarité aussi) et énormément de souffrances.
Les difficultés croissantes obligeront à plus de solidarité, à mieux considérer le vivre ensemble, autour des lieux de vie, des loisirs, entre générations, jeunes et moins jeunes, etc… Ceci devrait conduire à repenser notre modèle social, et notamment à redistribuer les activités, salariées ou non, rémunérées ou non, à valoriser les contributions, à accompagner par la formation, et à transformer le confort gagné par l’économie de marché (productivité toujours croissante) en valeur pour tous, jusqu’aux loisirs, composante du bien-être et du développement.

Votre défi

Proposer un modèle d’organisation sociale qui redéfinit les équilibres entre action citoyenne, loisirs, formation et travail

Données

Défis secondaires

  • Comment réimplanter les activités économiques près des lieux de consommation ?
  • Comment échanger les monnaies locales entre elles ?
  • Comment intégrer l’économie dans l’écologie ?
  • Comment mettre en place un espace dé-mondialisé ?
  • Comment faire des taxes un outil de transition ?
  • Comment créer les nouveaux métiers et les emplois associés aux nouveaux modèles économiques compatibles avec le développement durable ?
Idées de l'Intelligence collective

IDEES

Conscientisation

  • S’émanciper de l’idée: « richesse (matérielle) = bonheur »
  • Chercher à ralentir plutôt que chercher à aller toujours plus vite
  • Penser « équité entre citoyens du monde»
  • Créer des lieux/environnements permettant les échanges de connaissances, savoir-faire entre les gens
  • Démocratiser le service civique
  • Faire l’éloge de la lenteur, reconnue comme une qualité et non un handicap
  • Faire envie, motiver par les idées neuves, pour ré-enchanter l’investissement personnel au travail
  • Privilégier les rencontres (mise en place de lieux, d’actions communs, …) pour faire prendre conscience que c’est une grande part du bonheur
  • Faire participer les acteurs économiques et sociaux à la coproduction du modèle
  • Apprendre à vivre avec les rythmes naturels
  • Sélectionner les innovations prudemment (qui s’inscrivent dans une démarche éco responsable…)
  • Mise en place de formation de sensibilisation à la protection de l’environnement
  • Discuter des échecs de manières constructive
  • Autonomie de chacun dans son travail
  • Tester différents modèles sur des « stéréotypes test »
  • Discussion collective et démocratique sur ce que l’on a besoin de produire
  • Actions d’entraide sociale
  • Favoriser le lien avec les personnes à proximité
  • Privilégier les produits locaux de saison
  • Mettre en place une gouvernance du local qui mette l’homme au centre
  • Diminuer le temps de travail de chacun pour une meilleure répartition
  • Mise en place d’aux moins 1 semaine de télétravail
  • Partager le travail

Loisirs

  • Loisirs incluent actions humanitaire, de solidarité, d’entraide, action pour l’environnement
  • Mise en place d’activités de loisir dans les entreprises
  • Développer des loisirs locaux ne nécessitant pas de dépenses énergétiques
  • Ne pas séparer le travail des plaisirs récréatifs

Coopérer

  • Créer de la richesse à partager en incluant la variable nature
  • Faire ce pour quoi on est compétent (et seulement ce pourquoi on est compétent!) _ éviter la dispersion
  • Construire des agendas 21 sur des thématiques de territoire pour mettre en pratique les sujets sur lesquels on a sensibilisé les gens
  • Permettre à chacun de participer au modèle de co-production avec ses moyens (équité d’accès)
  • Créer des lieux d’accueil dans des lieux intermédiaires pour le télétravail, la coproduction et le suivi des idées
  • Donner des outils économiques issus de l’économie numérique pour faciliter la coproduction
  • Permettre aux personnes de sous-traiter certaines activités en échange d’heures qu’ils pourront donner et vice-versa
  • Co-créer les outils économiques locaux qui vont permettre de faciliter la transformation globale
  • Mise en place de lieux d’échange de type participatif
  • Encourager chacun à participer à la création d’un nouveau modèle de coproduction

Action

  • Création de lieux éco-responsable pour des événements 100% écolo
  • Rééquilibrer les organisations et les relations hiérarchiques par plus de prise en compte des idées de la base en entreprise

Formation éducation

  • Intégrer dans les programmes scolaires des modules nécessitant d’aller apprendre chez des individus
  • Eduquer à apprécier le temps présent
  • Chacun peut former son prochain grâce à ses compétences (échanges des savoirs)
  • Mettre en place dans les écoles des séances de méditation et prise de conscience de « l’ici et maintenant, avec»
  • Travail en groupes multiculturels pour faire avancer le niveau de connaissance requis pour la protection de l’environnement
  • Rendre obligatoire pour valider son diplôme des niveaux BAC +3 ou plus l’implication dans une action humanitaire, entraide, action pour l’
  • Formations collectives pour l’expression du bien-être et du bien-vivre ensemble
  • Mettre en place un niveau d’éducation (web,…) avec des RDV d’échanges humains
  • Chacun peut éduquer son prochain grâce à ces RDV d’échange
  • Donner des cours à l’école sur l’aptitude au bonheur

Education/formation

  • Associer les sites de qualité remarquable à des zones d’éducation humaine à la vie sous-marine
  • Redéfinir les missions de l’état dans l’usage des outils publics
  • Formations à l’importance des écosystèmes
  • Former la population pour une prise de conscience de la magie des fonds marins
  • Evaluer la valeur (pas le prix) du capital naturel marin
  • Mise en place d’un lieu 100% dédiée à la mer pour en comprendre tous les aspects
  • Etudier l’évaluation de la vie des fonds marins et en déduire des seuils d’alerte sur les autres activités (mesure concrète de l’impact de la pollution).

Gestion de la pêche

  • Exploiter les fonds marins de façon responsable, en prenant en compte les espèces marines
  • Mieux gérer les pêches de manière coupable avec le cycle de vie, de la faune marine
  • Développer une application permettant un usage raisonné de la pêche

Production d’énergie

  • Recensement des zones de courants profonds et création de champs d’hydroliennes pour produire de l’électricité
  • Cloner les lieux d’implantation des hydroliennes pour produire de l’énergie locale

Action citoyenne – propreté de la mer

  • Baptême de plongée offert à tous les ingénieurs étudiants afin de mettre en place un projet
  • Organisation de visite de fonds marins afin de nettoyer la mer

Tourisme

  • Monter un modèle en géographie d’études des fonds marins de la région et organiser des visites sur place
  • Aide pour choisir le lieu d’implantation des centres de loisirs pour faire découvrir la beauté des fonds marins, la biodiversité, etc…
  • Identifier les zones à haute biodiversité pour développer un tourisme responsable
  • Agenda 21 par thème de gestion
  • Construire des habitats hôteliers avec vue sur les fonds marins et de nouveaux lieux de valorisations touristiques en métropole en mer

 

RESSOURCES

  • Harmonisation par le haut des normes écologiques
  • SCOP
  • Capital humain
  • Plan action climat
  • Intelligence collective
  • Formation type
Hackpad

Related Projects
Contactez nous

Not readable? Change text. captcha txt
Economy icon-01Economy icon-01